mardi 6 septembre 2011

SITUATION DE TRANSHUMANCE

Il ne faut, je crois, se faire aucune illusion sur les capacités de mobilisation des « réseaux sociaux». Leur succès vient en grande partie d’une adhésion sans engagement, qui dans une société repue fera pschitt devant l’obstacle.
D’ailleurs, c’est par contraste ce qui fait la force des classes dirigeantes: admission à des clubs par cooptation, donc limitée et valorisante, rituels plus ou moins symboliques, valeurs communes et non pas valeurs ouvertes/relativisme culturel. 
ILS ONT UNE CONSCIENCE DE CLASSE.
Face à cette cohésion -qui rappelle le fonctionnement des sociétés dites primitives- , le troupeau se désagrège parce que contractuellement, chaque individu* n’a qu’à basculer un interrupteur pour repartir vivre dans un monde personnel moins .contraignant/exigeant.
Pour qu’il y ait action, il faudra qu’il y ait « coercition », souffrance éprouvée et reconnue; au niveau des groupes humains, la solidarité ne peut pas se résumer à la somme des humeurs individuelles du moment.

*Ermite de masse pour parler comme Gunther ANDERS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire